Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Être ou ne pas être. Telle est la question !

Emprunté à Shakespeare, ce titre est lapidaire. Georges Brassens nous dit : « La fête des morts, c’est tous les jours ». Selon Johnny Halliday : « La première fois que je suis mort, je n’ai pas aimé ça, alors, je suis revenu ». Pour Paul Valéry : « La mort est une surprise que fait l’inconcevable au concevable ». Concrètement : chacun d’entre nous choisit comment faire face à cette « surprise ». En savourant la vie !

 

Pour Marcel Pagnol, « la première qualité d’un héros, c’est d’être mort et enterré ». Il y a donc beaucoup de héros ! Gérard Depardieu nous confie : « Je n’ai pas pleuré à la mort de mon père, de ma mère, de Carmet, de Barbara et de Truffaut. Car, pour moi, tous ces gens que j’ai aimés ne sont pas morts. Ils sont là, sans arrêt autour de moi, et nous nous parlons ». En effet, les êtres chers ne sont jamais totalement disparus. Ils vivent dans nos mémoires.

 

Prévoir, pour mieux voir !

Selon Pierre Dac : « Vraisemblablement, votre décès ne se produira pas avant la fin de vos jours et la date de votre inhumation concordera probablement avec celles de vos obsèques ». En toute logique, chacun d’entre nous peut donc prévoir ce qu’il pense être nécessaire de faire. Notamment pour que son entourage ait la vie la plus légère possible à ce moment si délicat.

 

Protéger, financer.

L’assurance décès et l’assurance obsèques vous protègent efficacement tout en répondant à des besoins différents et complémentaires. L’assurance décès et l’assurance obsèques n’ont pas exactement la même finalité. Alors que la première vise à protéger votre famille, la seconde a vocation à financer vos obsèques en cas de décès.