Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Blessures domestiques

Quoi de plus stupide que de se blesser ou mourir par accident domestique ! Pourtant, chaque jour, en France, les urgences accueillent par milliers de patients blessés par une chute, une coupure ou une brûlure, survenues à la maison ou dans le jardin. On parle alors d’accidents ou de blessures de la vie domestique. Ils sont tous évitables, mais ils surviennent ! En France, plus de 11 millions de personnes en sont victimes chaque année, dont près de 5 millions ont recours aux urgences.

 

Les chiffres sont là : en France, plus de 20 000 morts par an sont causées par un accident de la vie domestique. Pour mémoire, les accidents du travail entrainent environ 1200 à 1500 morts par an et les accidents de la route : 3000 à 4000. On pourrait donc dire : « le jardin ou la maison, c’est plus dangereux que le travail ou la route ! » Qui est le plus concerné ? Les enfants, les seniors et les personnes âgées. Selon l’observatoire mavie.com : 35,2 % des accidentés de la vie courante ont plus de 35 ans et 16,8 % ont moins de 15 ans. Plus on avance en âge, plus la chute est lourde de conséquences.

 

Où surviennent les accidents ?

La maison est à l’origine de plus d’une blessure de la vie domestique sur deux. Et au sein de la maison, les pièces les plus concernées sont : la cuisine, le salon, l’escalier et la chambre. Même si les glissades sur le sol humide d’une salle de bains ne sont pas neutres. Ou les descentes dans l’escalier de cave peu éclairé avec les bras surchargés sont risquées… Sans oublier que 33% des accidents de la vie domestique surviennent dans le jardin. Au total ; près de 90 % des accidents de la vie domestique surviennent au domicile.

 

Avec quels traumatismes ?

Les traumatismes varient avec le lieu et les circonstances. C’est du bon sens ! Coupures, écrasements ou brûlures surviennent dans la cuisine. Chutes de plein pied ou chocs surviennent dans le salon ou la chambre. Quant à l’escalier, c’est simple : louper une marche peut nous faire descendre plus vite que prévu… Dans le jardin, les chutes et les chocs sont fréquents. Sans compter les blessures par usage d’outils de bricolage ou de jardinage. On comprend vite que les conséquences sont plus ou moins graves selon les circonstances.

 

Chez les adultes en général…

La cuisine est le lieu de près de 20 % des accidents et 32 % surviennent dans le jardin. 34 % des blessures concernent les bras et les mains ; 26 % concernent les Jambes et les pieds. Les entorses à la maison ou dans le jardin sont une blessure plus fréquente que l’on pourrait imaginer.

 

Chez les personnes âgées…

La chambre est le lieu de plus de 20 % des accidents et près de 40 % surviennent dans le jardin. 40 % sont des chutes. Des fractures surviennent dans un tiers des cas. La prévention, c’est important. Etre bien assuré l’est aussi !