Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Assurance décès : à quel capital votre famille a-t-elle droit ?

En souscrivant une assurance décès, vous choisissez de constituer un capital qui sera reversé à vos proches en cas de décès.

Le capital ou la rente auquel vos proches peuvent prétendre en cas de décès de votre part dépend du montant que vous avez fixé lors de la souscription de votre contrat. Chez Apréva, celui-ci est compris entre 2 500 € et 30 000 €. Lors du décès, une avance maximum de 3 000 € net d’impôt peut être versée à vos proches dans les 48 heures, pour faire face aux dépenses urgentes.

 

En réalisant un devis assurance décès, l’assuré peut se constituer un capital qui sera reversé à ses proches en cas de décès. Une solution simple pour assurer leur avenir et une sécurité financière. De plus, il n’entre pas dans la succession en cas de décès de l’assuré sauf exception, si aucun bénéficiaire n’a été désigné. Que couvre le contrat d’assurance en cas de décès ? Quel capital votre famille a-t-elle le droit ?

 

 

Une garantie qui s’adapte à vos souhaits

La garantie décès Apréva vous offre la possibilité de faire évoluer à tout moment le montant du capital choisi lors de la souscription et l’assurance de désigner vos bénéficiaires en toute liberté.

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les garanties décès Apréva ? Contactez l’un de nos conseillers.

 

Qu’est-ce qu’une assurance décès ?

 

Une assurance décès est un contrat d’assurance santé qui garantit en cas de décès de l’assuré, le versement d’un capital ou d'une rente à ses bénéficiaires. Vous pouvez souscrire à cette assurance à partir de 18 ans. Le risque à assurer pour l’assureur est donc votre décès. De plus, vous pouvez ajouter des solutions prévoyance à votre assurance décès, comme une garantie contre le risque d'incapacité ou d'invalidité pour les personnes âgées notamment ou encore une garantie supplémentaire en cas de décès par accident. L’assurance décès prévoit alors une prise en charge grâce à une aide financière lors d’une maladie grave ou d’un accident. Après une simple déclaration de bonne santé, les contrats peuvent être souscrits soit pour une durée limitée, soit durant toute une vie. En cas de décès, les cotisations versées par le souscripteur pourront permettre de couvrir les frais d’obsèques ou en fonction du contrat, à combler la baisse de revenus de la famille.

 

Comment fonctionne l’assurance décès ?

Lors de la souscription à votre contrat d’assurance décès, vous pouvez choisir différentes formules selon votre situation. La cotisation dépend de votre âge, du montant du capital souscrit et de votre état de santé à la souscription. L’assurance décès et invalidité permet d’être protégé de toutes causes : maladie ou accident. En cas d’une perte totale et irréversible d’autonomie, vous profitez d’un capital pour aider avec ce nouveau handicap. Vous pouvez financer les études de votre enfant, préparer votre succession ou régler les obsèques. Vous êtes à l'abri des conséquences financières d'un accident de la vie courante. Lors d’un décès, une avance maximum de 3 000 € net d’impôt peut également être distribuée à vos proches dans les 48 heures, pour faire face aux dépenses urgentes. En ajoutant une solution de prévoyance, vous pourrez bénéficier d’une meilleure protection. Contactez un conseiller pour plus de renseignements et réalisez un devis d’assurance décès.


>> NOS SOLUTIONS PRÉVOYANCE

Garantie blessuresGarantie maintien de revenusGarantie hospitalisation


>> NOS CONSEILS DE PRÉVOYANCE

Bien comprendre l'assurance obsèques | Parler de succession à ses proches | Assurances vie et décès: quelle différence ?

 

À lire aussi : COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR LES ENTREPRISES DE LA FORMATION | VOS PRESTATIONS SOINS DENTAIRES | ASSURANCE VIE MULTISUPPORT TNS | Comment choisir sa mutuelle ? | Le remboursement des soins dentaires | Que peut vous apporter un assureur ?