Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Eviter la solitude pour prévenir Alzheimer

Des nouveaux rituels face à la maldie d’Alzeimer

En France, 900 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer. A ce jour, aucun traitement curatif n’existe. Seule la prévention reste efficace. Le dernier ouvrage du Professeur Philippe Amouyel, le « Guide anti-Alzheimer » donne de nombreuses clés pour retarder l’arrivée de la maladie, voire la déjouer, en adoptant de nouveaux rituels d’hygiène de vie et grâce à la plasticité neuronale.

 

Le cerveau ne s’use que si l’on ne s’en sert pas, comme le corps… Question de bon sens ! Sortir des zones de confort qui engourdissent, rouillent et font bugger le bel instrument humain. Continuer de stimuler le cerveau en permanence, avec plaisir et optimisme, augmente le nombre de connexions entre nos neurones et compense ainsi les pertes des cellules neuronales liées à l’âge.

 

Garder le cerveau, le cœur et le corps en mouvement, donc vivants !

Certains comportements favorisent aussi la création de nouveaux neurones pour reconstituer la réserve neuronale :

  • Une alimentation saine et équilibrée
  • Une activité physique régulière
  • La réduction du stress chronique
  • La stimulation intellectuelle
  • Et surtout les relations sociales : de qualité plus qu’en quantité ! Positives plutôt que négatives, à éviter.

En effet, « Le bon développement de notre cerveau dépend principalement des relations et des interactions avec nos semblables », insiste le Professeur Amouyel pour qui la perception subjective de solitude est un élément essentiel à combattre pour tenir la maladie à l’écart. On peut vivre célibataire sans se sentir seul car riche de relations sociales positives et de qualité même si peu ou moins fréquentes. On peut vivre entouré et se sentir seul si le partage relationnel est pauvre. L’isolement relationnel est désormais un facteur reconnu de risque d’altération des fonctions intellectuelles.

La retraite professionnelle est-elle perçue par certains comme une mise à pied de la vie ? Elle ne demande simplement qu’à trouver un nouveau mouvement, un nouveau sens et des nouveaux rituels. Relever ce fabuleux défi mobilisera tous les neurones, pour rester en bonne santé.

 

Pour en savoir plus

Le « Guide anti-Alzheimer : les secrets d’un cerveau en pleine forme » par le professeur Philippe Amouyel. Editions du Cherche-Midi.

 

Programmer un entretien avec un conseiller par téléphone