Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Aidants : comment partir en vacances quand on est responsable d’une personne dépendante

Seniors : pourAidants : comment partir en vacances quand on est responsable d’une personne dépendante

Pour les 8,3 millions de Français en charge d’une personne dépendante, partir en vacances peut se révéler compliqué.

Partagés entre la volonté d’aider leurs proches et celle de se reposer pour être en meilleure forme, les aidants se retrouvent confrontés à de nombreux obstacles entre l’organisation des vacances, celle de la vie de la personne aidée durant quelques jours et le sentiment de culpabilité.

Que prévoit la loi pour les aidants ?

Le droit au répit :

La Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement date de 2016. Il s’agit, pour l’aidant, de prendre du temps pour lui et lui permettre, par exemple, de partir en vacances.

Le congé de proche aidant :

Près de la moitié des aidants sont des actifs conciliant vie professionnelle et aide de leur proche. Depuis le 1er janvier 2017, ils ont la possibilité de prendre un congé, de suspendre ou réduire leur activité professionnelle pendant une durée maximale de trois mois et renouvelable dans la limite d’un an. Important : le salarié n’est pas rémunéré durant cette période. 
 

Quelles solutions d’hébergement ? 

Au domicile de l’aidé

En cas de départ pour une durée assez courte, la personne dépendante peut bénéficier du répit à domicile (ou baluchonnage) avec une personne agréée qui vient voir la personne durant quelques heures ou le temps d’une ou plusieurs nuits.
Une autre solution consiste à se faire remplacer au domicile par une personne de son entourage proche, ou de celui de l’aidant. La personne dépendante connaîtra alors déjà son aidant temporaire et se sentira plus en sécurité. 
Dans les deux cas, votre proche reste dans son environnement habituel et conserve ses repères tout en étant soigné. 

Dans un centre d’hébergement

Pour une durée plus longue, il peut être envisagé un placement dans un centre d’hébergement temporaire ou d’accueil familial comme un EHPAD ou une Résidence Autonomie. Afin de connaître les disponibilités d’accueil dans ces deux types d’établissement, il est recommandé de se renseigner quelques mois avant les vacances.  

L’Accueil Familial

L’Accueil Familial consiste à un hébergement au sein d’une famille possédant l’agrément qui est délivré par le département. 
Avec toutes ces solutions le départ en vacances de l’aidant devrait être plus serein. Toutefois, la possibilité de partir ensemble n’est pas à exclure et des structures spécifiques sont mises en place, tous les renseignements sont disponibles auprès des conseils départementaux.