Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Nos agences sont ouvertes, nous vous recommandons de prendre RDV au préalable par téléphone ou par mail
Nos adhérents peuvent aussi effectuer leurs démarches dans leur espace personnel.

Rentrée scolaire et Covid

Quoi de neuf ?

Du 17 mars au 11 mai 2020, le confinement de la population a été mis en place en France, pour maîtriser le nombre de malades de Covid-19 à prendre en charge en milieu hospitalier. Du jour au lendemain, les écoles ont été fermées. En septembre 2020, après quelques semaines de vacances marquées par la menace très médiatisée d’une reprise de l’épidémie, où en sommes-nous ? Voici une réflexion en quatre points, au moment où la rentrée scolaire s’effectue dans un contexte très particulier.

Le virus est là pour longtemps

Le virus SARS-CoV-2, responsable de la Covid-19, circule toujours… Comme tout virus respiratoire, ce virus se transmet par les postillons et les mains que l’on porte au visage. Les « gestes barrière » peuvent freiner sa propagation. Imaginer que le virus va disparaître en quelques mois est une illusion. La « guerre » est loin d’être gagnée. Le Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports met en place un protocole sanitaire « pour assurer la protection de tous dans les écoles, les collèges et les lycées ». Pour le ministère : « Ces règles permettent d'accueillir tous les élèves. Elles peuvent être adaptées par les autorités sanitaires en fonction de l'augmentation de la circulation du virus sur les territoires. »

8 fois sur 10, la maladie est bénigne ou asymptomatique

Dans 30 à 60 % des cas d’infection, aucun symptôme ou très peu apparaissent : on parle alors de « porteurs sains ». Pour Santé Publique France, 24,3 % des personnes infectées par le Sars-CoV-2 ne présentent aucun symptôme. Ceci concourt à la circulation du virus au sein d’une population. Cette circulation sera mieux connue, au fur et à mesure que les dépistages seront déployés

Peu de formes graves chez les jeunes

Entre 10 à 19 ans, 0,04 % des patients nécessitent une hospitalisation, contre 18,4 % pour les patients âgés de 80 ans et plus et 4,3 % pour les 40-49 ans*. Il était déjà établi que la maladie est donc nettement moins grave sur les personnes jeunes que sur les personnes âgées. Comme de très nombreuses maladies, une forme grave peut se déclarer quelle que soit l’âge. Avec la Covid-19, cela reste exceptionnel chez l’enfant, tandis que cela devient relativement fréquent chez la personne âgée. Cependant, le virus peut se transmettre quel que soit l’âge.

 

*source : étude britannique publiée dans la revue scientifique The Lancet – Février 2020

 

Le guide sanitaire « rentrée scolaire 2020 »

Dans ce contexte d’épidémie de SARS-CoV-2, le ministère de l’éducation nationale organise la rentrée scolaire pour que l’école reste accessible à chacun. A cet effet, il publie un guide sanitaire « Rentrée scolaire », dont voici le résumé officiel :

  • Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.)
  • Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.
  • Toutefois, les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection, dans les espaces clos et extérieurs, lors de leurs déplacements ainsi qu’en classe lorsque la distanciation d’un mètre ne peut être garantie et qu’ils sont placés face à face ou côte à côte.
  • Les gestes barrière doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde. À l’heure actuelle, ce sont les mesures de prévention individuelles les plus efficaces contre la propagation du virus.

 

Le gouvernement met également à disposition des parents : le livret d’information aux familles à télécharger.