Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.

Retour au travail : comment aider un salarié face à un deuil ?

Retour au travail : comment aider un salarié face à un deuil ?

 

Les quelques jours de congés accordés par la loi en cas de décès d’un membre de la famille peuvent sembler dérisoires face au deuil touchant un collaborateur. Le retour rapide au travail n’en reste pas moins un moment délicat pour lui comme pour ses collègues.
Découvrez quelques conseils pour les accompagner au mieux.

Faciliter le retour progressif 

La loi accorde aujourd’hui un minimum de 3 jours de congés pour le décès d’un conjoint ou d’un parent et 5 jours pour le décès d’un enfant. Un délai très court pour faire face aux contingences pratiques (obsèques, formalités) mais surtout pour se remettre du choc physique et émotionnel lié au décès. Certaines personnes n’auront besoin que d’une semaine pour se remobiliser alors que d’autres prendront plusieurs mois. Il n’est pas rare qu’en raison de l’épuisement physique ou d’un état dépressif, la personne endeuillée se voit prescrire un arrêt de travail. Selon une étude du Credoc*, 35 % des personnes endeuillées ont vu leur santé altérée. Si l’organisation de votre entreprise le permet, n’hésitez pas à proposer à votre collaborateur un aménagement des horaires de travail . Vous pouvez par exemple lui permettre de partir un peu plus tôt ou lui laisser le temps de faire les démarches administratives. 

 

Préparer les collègues 

Assurez-vous que les collaborateurs sont au courant de la situation pour éviter les maladresses et les situations de malaise le jour du retour au travail. Il peut-être judicieux de nommer un porte-parole qui pourra offrir ses condoléances au nom de tous et s’enquérir des besoins de son collègue sans l’envahir. Cette personne pourra également apporter une vigilance particulière pendant quelques mois.  Des mots d’encouragement à l’implication pour pallier les absences, les collègues sont les premiers à accompagner au quotidien la personne en deuil. 

 

Simplifier les démarches 

N’hésitez pas à mettre votre collaborateur en contact avec le médecin du travail ou l’assistante sociale qui pourront l’aider. Votre responsable administratif pourra également accompagner votre collaborateur dans ses démarches obligatoires (déclarations auprès des organismes sociaux) mais aussi l’aider à faire valoir ses droits en matière de capital Prévoyance ou participation aux  frais d’obsèques par votre mutuelle. 

* étude du CREDOC, réalisée pour les Assises du funéraire en octobre 2016.

 

 

>> NOS SOLUTIONS DE PROTECTION SOCIALE D'ENTREPRISE

Le Contrat Santé CollectifLe Contrat de Protection Sociale pour les Collectivités | Le Contrat de Prévoyance Collective

 

>> EN SAVOIR PLUS SUR LA PROTECTION SOCIALE D'ENTREPRISE

La déclaration sociale nominative | Représentation du personnel: ce qui pas changer | La mutuelle d'entreprise : un contrat gagnant-gagnant