Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.
Seniors actifs : la prévention des risques pour les salariés de plus de 50 ans.

Seniors actifs : la prévention des risques pour les salariés de plus de 50 ans.

Seniors actifs : la prévention des risques pour les salariés de plus de 50 ans.

Avec le recul progressif de l’âge de la retraite, le nombre de seniors présents au sein des entreprises va augmenter au cours des prochaines années. Si cette nouvelle donne présente des avantages en matière d’expérience et d’expertise, elle constitue néanmoins un défi en matière de santé psychique et physiologique !

Des risques d’accident du travail et d’arrêt maladie accrus

A partir de 55 ans, nos capacités physiques diminuent, plus ou moins vite selon les individus, mais de façon inéluctable. Un processus qui s’accélère à partir de 60 ans. Nous perdons en force musculaire, notre ouïe et notre vue se dégradent tout comme notre vigilance et nos réflexes. Ce sont autant de facteurs de risques, en particulier chez les collaborateurs exerçant un travail physique.
Les personnes travaillant en extérieur sont également plus sensibles aux écarts de température.
Mal du siècle, les troubles musculo-squelettiques, s’ils n’épargnent pas les plus jeunes, sont bien entendu plus fréquents chez les collaborateurs les plus âgés.

 

Des risques psychologiques à ne pas négliger

Au-delà des capacités physiques, les seniors peuvent également être plus sensibles au stress. Un stress causé en partie par la nécessité de s’adapter aux évolutions du monde du travail. Rythme plus soutenu, nouvelles technologies, concurrence de collaborateurs plus jeunes, flexibilité… sont autant de sources de pression face auxquelles nous ne sommes pas tous égaux.

 

Un accompagnement à deux niveaux

Pour limiter les risques, les entreprises ont donc intérêt à travailler les deux facettes de cette problématique senior : physique et psychologique.

Il s’agira en premier lieu de s’assurer plus fréquemment, grâce à des visites médicales, de l’adéquation entre le poste occupé et les capacités physiques du collaborateur. Le cas échéant, il conviendra d’aménager le poste de travail ou de réorganiser la répartition des tâches dans une équipe pour s’adapter à cette évolution.

De façon plus structurelle et pour mieux intégrer ce facteur senior, il est conseillé de mener une réflexion globale sur les parcours professionnels au sein de l’entreprise, pour anticiper les changements. Une organisation qui passe en particulier par la formation permettant à vos collaborateurs de changer de poste avant que les problèmes de santé ne se présentent.

 

>> NOS SOLUTIONS DE PROTECTION SOCIALE D'ENTREPRISE

Le Contrat Santé CollectifLe Contrat de Protection Sociale pour les Collectivités | Le Contrat de Prévoyance Collective

 

>> EN SAVOIR PLUS SUR LA PROTECTION SOCIALE D'ENTREPRISE

Représentation du personnel: ce qui va changer | Le prélèvement d'impôt à la source en 5 questions