Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.
Mieux dormir après 50 ans : pourquoi pas ?

Mieux dormir après 50 ans : pourquoi pas ?

Mieux dormir après 50 ans : pourquoi pas ?

Nuits plus courtes, difficulté à s’endormir malgré la fatigue, sommeil plus léger, réveils nocturnes, éveil très matinal… C’est un fait : à partir de 50 ans, nous dormons moins et moins bien ! Si cette dégradation a des raisons physiologiques, elle peut être atténuée en appliquant quelques règles simples.

Petit panorama des bons réflexes pour dormir sur ses deux oreilles.

Recalez votre horloge biologique

Avec l’âge, notre horloge biologique se modifie. Le phénomène dit "d’avance de phase" nous pousse à nous coucher plus tôt et nous lever plus tôt. Un changement de rythme peu compatible avec une vie sociale active.
Pour se recaler, il est conseillé de s’exposer à la lumière naturelle au moins une heure par jour, y compris en hiver et de préférence le matin. Essayez également de vous lever tous les jours à la même heure. Vous envoyez ainsi un signal fort à votre horloge biologique.

N’hésitez pas non plus à être actif en fin d’après-midi et en début de soirée. Vous retarderez l’endormissement et votre sommeil sera de meilleure qualité.
En revanche, faites très attention à ne pas vous endormir devant la télé. Vous aurez du mal à trouver le sommeil une fois dans votre chambre.
Évitez également les tablettes et les smartphones après 20 heures. Leur éclairage spécifique perturbe l’endormissement.

 

Recalez votre horloge biologique

Une petite sieste de 15-20 minutes, après le repas du midi est bénéfique. Au-delà, vous compromettez la qualité de votre sommeil de nuit. Pour ne pas dormir trop longtemps, évitez de faire la sieste dans votre lit et dans le noir. Préférez le canapé et une lumière tamisée.

 

Surveillez votre alimentation

Évitez de consommer du café après 14 heures. Cela peut paraître tôt, mais avec l’âge, l’absorption des stimulants est plus lente et peut perturber votre sommeil, même 10 heures après. Le vin et l’alcool, en soirée, sont aussi à proscrire. Pour le repas du soir, privilégiez les sucres lents (comme les pâtes) qui favoriseront un endormissement progressif. En revanche, le matin, un petit-déjeuner protéiné favorisera votre réveil.

 

Si la qualité de votre sommeil ne s’améliore pas, consultez votre médecin. Certaines maladies et certains traitements peuvent être à l’origine de vos troubles. Quoi qu’il en soit, soyez certains que les somnifères sont rarement la meilleure solution. Et surtout pas la première à tester !

 

>> NOS DEVIS SANTÉ PERSONNALISÉS APRÉVA

Devis Mutuelle Particuliers | Devis Mutuelle Indépendants | Devis Mutuelle Entreprises 

 

>> NOS CONSEILS SANTÉ

Les bons réflexes pour voyager après 50 ans | Les bons réflexes pour prévenir l"Alzheimer | Les bons réflexes en cas de forte chaleur