Attention - Navigateur obsolète
Vous voyez ce message car votre navigateur est ancien. Merci de le mettre à jour afin de profiter au mieux du site Apréva.
La vérité sur le coût des obsèques

La vérité sur le coût des obsèques

LA VÉRITÉ SUR LE COÛT DES OBSÈQUES

Toutes les personnes ayant perdu un être cher le savent : au moment d’un décès, les proches du défunt ont autre chose à faire que de demander des devis pour les funérailles. Pourtant, aujourd’hui, le coût des obsèques varie de 1 347 euros à plus de 6 649 euros*.

Pour éviter à ceux qu’on aime des choix difficiles, mieux vaut se pencher sur le sujet…quand tout va bien. Découvrez les points de repères pour bien anticiper. 

Inhumation ou crémation : pas forcément une question d’argent

L’aspect budgétaire n’est aujourd’hui pas décisif pour le sujet du mode de sépulture, parfois tabou entre proches. Les coûts moyens entre une inhumation et une crémation sont en effet assez proches** : 4 500 euros pour la première et 3 500 euros pour la deuxième. Une légère différence qui s’explique par le coût du cercueil, généralement de meilleure qualité pour une inhumation. En revanche, dans les deux cas, le budget prévoit des prestations obligatoires (achat du cercueil, location du corbillard). Important : certaines prestations sont facultatives comme le recours à des porteurs de la société de pompes funèbres (150 euros supplémentaires).

 

Prise en charge des démarches administratives et de l’organisation : attention aux abus. 

La prestation de la société de pompes funèbres comprend généralement les services d’un conseiller funéraire qui effectuera la déclaration de décès, la  coordination du convoi funéraire, voire l’organisation de la cérémonie. Toutefois, ces prestations sont parfois en option avec des tarifs variant fortement d’une entreprise à une autre (de 250 à 500 euros). 

 

Concessions : de fortes variations d’une commune à l’autre. 

Si vous choisissez la crémation avec dispersion des cendres dans un jardin du souvenir, celle-ci est généralement gratuite. Tout comme la remise des cendres à des proches (hors frais d’urnes s’élevant environ à 90 euros). Si vous souhaitez déposer l’urne dans un caveau déjà existant vous devrez vous acquitter des frais d’ouverture de sépulture (200 euros). Si vous optez pour une case dans un columbarium, le prix dépendra de la durée de la concession choisie (15 ans, 30 ans, 50 ans ou perpétuelle) et de la commune. Le coût est souvent assez proche de ceux facturés par les municipalités pour un caveau. A Roubaix, une concession de 15 ans est facturée environ 270 euros  (contre 70 euros à Roncq et 150 euros à Lille). 
 

Pierre tombale : un choix qui peut doubler le coût final. 

Après l’inhumation, la famille peut décider de la pose d’une pierre tombale. Le coût standard pour une pierre simple s’élève à 800 euros mais peut atteindre jusqu’à 4000 euros en fonction du matériau choisi, de la pose d’une stèle et des frais de gravure. Pour une plaque de fermeture de colombarium et sa gravure, il faudra compter autour de 300 euros.  

 

Quel que soit votre choix, n’hésitez pas à en parler dès maintenant avec vos proches.

Demandez des devis pour estimer le budget à prévoir : Contrat d’assurance obsèques, d’assurance vie ou d’assurance décès, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Désignation des bénéficiaires, niveau de cotisations, dernières volontés, type de versement.

Tout se personnalise. Tout s’anticipe, même si vous êtes en bonne santé. 

 

* UFC Que choisir
** Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie (CPFM)